Mon’s Livre

c’était ce week-end du 26 et 27 novembre

20161127_162044-1
Pour notre première présence à un Salon du Livre, le bilan est plutôt positif

Certes, nous espérions vendre plus de livres (on n’en vend jamais assez), mais c’est surtout en tant qu’éditeur que les contacts furent les plus fructueux. D’ailleurs, en parlant de vente, à part les bandes dessinées qui ont « cartonné », ce qui est logique compte tenu du fait que l’axe Charleroi-La Louvière-Mons a produit les plus grands noms de la bande dessinée, ces derniers vivant également dans la même région, les autres domaines comme la jeunesse et le fantastique ont également connu de beaux succès des visiteurs.

20161127_153915La 5ème édition du salon de Mons nous a accueillis les bras ouverts et, il faut le dire, l’ambiance entre les exposants était très, très conviviale. En effet, nous ne nous considérons aucunement comme « concurrents », mais comme des artistes qui partagent une même passion : l’écriture. Le thème du salon était axé principalement sur la jeunesse et le fantastique. C’est comme cela que j’ai fait connaissance avec un duo d’auteurs, Domenica Aresta et Michel Duterck qui terminent une très intéressante trilogie aux frontières du fantastique, Bylion damnée. Malheureusement (sniff… sniff…), je ne suis pas leur éditeur. Bien sûr, imaginez qu’ils aillent jusqu’au tome X, comme pour Harry Potter (il n’y en a pas plus ?) … C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Après tout, il y a autant de livres différents que d’auteurs, si pas plus; un auteur peut avoir plusieurs noms de plume différents et, par conséquent, écrire dans plusieurs genres différents …

Bien placés, nous avons eu l’occasion d’échanger nos idées, non seulement entre auteurs et éditeurs, mais aussi avec les très nombreux visiteurs.

Beaucoup de contacts avec des auteurs cherchant un éditeur furent pris, de même que d’autres ont des tas d’histoires et souvenirs de jeunesse, ou de leur vie, prêts à être racontés.

Barnett

20161127_164430-2