Mon’s Livre

c’était ce week-end du 26 et 27 novembre

20161127_162044-1
Pour notre première présence à un Salon du Livre, le bilan est plutôt positif

Certes, nous espérions vendre plus de livres (on n’en vend jamais assez), mais c’est surtout en tant qu’éditeur que les contacts furent les plus fructueux. D’ailleurs, en parlant de vente, à part les bandes dessinées qui ont « cartonné », ce qui est logique compte tenu du fait que l’axe Charleroi-La Louvière-Mons a produit les plus grands noms de la bande dessinée, ces derniers vivant également dans la même région, les autres domaines comme la jeunesse et le fantastique ont également connu de beaux succès des visiteurs.

20161127_153915La 5ème édition du salon de Mons nous a accueillis les bras ouverts et, il faut le dire, l’ambiance entre les exposants était très, très conviviale. En effet, nous ne nous considérons aucunement comme « concurrents », mais comme des artistes qui partagent une même passion : l’écriture. Le thème du salon était axé principalement sur la jeunesse et le fantastique. C’est comme cela que j’ai fait connaissance avec un duo d’auteurs, Domenica Aresta et Michel Duterck qui terminent une très intéressante trilogie aux frontières du fantastique, Bylion damnée. Malheureusement (sniff… sniff…), je ne suis pas leur éditeur. Bien sûr, imaginez qu’ils aillent jusqu’au tome X, comme pour Harry Potter (il n’y en a pas plus ?) … C’est tout le mal qu’on leur souhaite.

Après tout, il y a autant de livres différents que d’auteurs, si pas plus; un auteur peut avoir plusieurs noms de plume différents et, par conséquent, écrire dans plusieurs genres différents …

Bien placés, nous avons eu l’occasion d’échanger nos idées, non seulement entre auteurs et éditeurs, mais aussi avec les très nombreux visiteurs.

Beaucoup de contacts avec des auteurs cherchant un éditeur furent pris, de même que d’autres ont des tas d’histoires et souvenirs de jeunesse, ou de leur vie, prêts à être racontés.

Barnett

20161127_164430-2

Le Guide pratique ou « livre-outils »

Vous avez certainement déjà tous vu des livres qui commencent par :
* « Comment …. » : ex « Comment changer une fenêtre »;
* un impératif : ex « Arrêtez de fumer en 7 jours »;
* « je … » : ex « Je maigris de X kilos en Y jours ».

Ces exemples, vous les connaissez déjà. Pas avec le même titre, bien sûr, mais ils s’y approchent.

Faut-il être un expert pour écrire ?

La première question à se poser est : « qu’est-ce qu’un expert ? »
Ma réponse vous étonnera peut-être, je vais commencer par vous dire ce que n’est pas un expert…

Un expert n’est pas nécessairement un professionnel du domaine que vous explorez.
Un expert n’est pas spécialement une personne avec un doctorat ou une maîtrise dans le domaine de votre recherche.

Un expert peut être un « amateur », mais un véritable passionné.
Un expert peut-être un homme de métier, surtout passionné par son travail, désireux de transmettre son savoir.
Un expert peut être une personne qui a lu 5 ou 10 livres sur le sujet.

La transmission de son savoir

Voici la réelle motivation. !
Que vous soyez issu du monde intellectuel, manuel ou artistique, que soyez assureur, banquier, psychologue, assistant social ou menuisier, chauffagiste, guitariste ou comédien… qu’importe, vous avez quelque chose à nous transmettre : votre savoir, votre expérience.
Vous travaillez dans le monde actif ?
Vous êtes (nouvellement) retraité ?
Vous êtes sur la mutuelle ou au chômage, quelle qu’en soit la raison ?
MAIS vous êtes (étiez) considéré comme un véritable expert dans votre créneau…
5 ans, 10 ans ou 20 ans, voir 40 ans de travail dans un même domaine, il y a toutes les chances que vous en ayez fait le tour, que vous en connaissez les tenants et les aboutissants, les dangers et les bénéfices de telle ou telle situation…

En tant que professionnel, vous en avez peut-être marre de voir toujours les mêmes erreurs se reproduire de manière récurrente par des bricoleurs non avertis ou des demandes de crédit avec des budgets fantaisistes (par manque de connaissance du secteur et/ou des données à fournir).

A l’opposé, vous avez questions pointues auxquelles une formation traditionnelle ne peut répondre mais qui excitent votre cerveau…

TOUT est POSSIBLE

A la recherche d’une réponse à une question

De l’autre côté, l’utilisateur Lambda cherche une réponse à une question précise. Il n’a pas besoin d’un livre de 400 pages de la situation économique en Antarctique pour rentrer une demande de crédit à l’entreprise qui ait toutes les chances d’aboutir.

Beaucoup de personnes cherchent, parfois, désespérément des réponses à leurs questions et n’en trouvent pas car elles ne leur ont toujours pas été fournies. Elles vous attendent !!

Voici quelques exemples de questions auxquelles vous pouvez répondre … par un petit livre.

quelques exemples
Comment obtenir un crédit à coup sûr
Comment accorder une guitare
Comment réparer un meuble
Comment réparer son lave-linge (ou lave-vaisselle)
Comment bien faire l’amour à son partenaire
Comment faire un livre-outil

Fatalement, des exemples comme ceux-là, il y en a des milliers. Il y en a peut-être tout autant dans votre propre créneau.

Comment réaliser votre livre-outil
Ce livre doit être concis; en effet, il répond à une question; dès lors, il n’est pas nécessaire que votre réponse fasse 387 pages. 20 à 50 pages sont certainement suffisantes/
Votre réponse doit s’articuler en 3 temps et vous le dites :
introduction : « je vais répondre à …. (votre question/problème) »
corps : « ma réponse à …. (votre question/problème) est … »; et bien entendu, vous le faites …
conclusion : « j’ai répondu à … (votre question/problème) »

Si vous désirez aller plus loin, je ne manquerai pas de répondre à vos questions

Barnett
Voici une exemple qui reprend toutes les composantes mentionnées ci-dessus comment-changer-vos-habitudes_4

Racontez votre vie

Vous désirez partager votre expérience, mais vous pensez n’avoir pas le talent nécessaire ?

Pourquoi écrire

Les raisons sont multiples :

Vous désirez  laisser une empreinte  pour vos enfants et /ou petits-enfants.  

Ecrire, c’est bien plus que raconter une « simple » histoire car vous vous y impliquez.  Cela peut-être aussi une thérapie :  « Initiation au Pensionnat » de Dom Lefol en est un exemple concret. Vous  avez envie de raconter une histoire …

Pour d’autres personnes, raconter sa vie, c’est y remettre un peu d’ordre, faire le ménage ou, tout simplement, le bilan de sa vie.

Ce sont, là, d’excellentes idées, d’excellentes raisons de commencer à écrire mais …

Quoi, quand et comment

Mais, vous vous posez ces questions : Quoi (raconter) ? Quand (à partir de quel âge, je commence mon histoire) ?  … Par où commencer ?

  • Par où commencer ?
  • Que raconter ?
  • Est-ce que je suis capable ?

Bien sûr que vous vous les posez, et bien d’autres, je suppose. C’est bien normal. Car je me les suis également  posées.

Nous ne vous laissons pas tomber !! Commençons dans l’ordre :

Ecrivez-nous et nous verrons, ensemble, comment vous aider dans votre projet.

Barnett

écrivez-nous à l’adresse : barnett2703@gmail.com